Rabin (Yitzhak)

Un soldat prudent

Uri Avnery - Le Monde Diplomatique - août 1997 (p.12)

Les accords d’Oslo [1] ont créé, pour un temps, l’illusion de la paix. Cette nouvelle atmosphère a remis en question les peurs, anxiétés, haines, préjugés et stéréotypes forgés au cours des cent dix années de conflit et, plus largement, de deux mille ans de persécutions contre les juifs, culminant avec le génocide.

Mais, du même coup, elle a désorienté bien des Israéliens, inquiets pour leur avenir. Un pas décisif vers la paix aurait sans doute permis de surmonter ce trouble.

Mais Itzhak Rabin était un soldat prudent, manquant d’une grande vision. Il ignorait le fameux dicton de Lloyd George, selon lequel on ne peut sauter un abîme en deux fois.

(1) Les négociations entre Israël et l’OLP, menées durant l’été 1993 à Oslo, ont débouché sur une déclaration de principes sur l’autonomie palestinienne (13 septembre 1993), suivie de deux accords destinés à la mettre en oeuvre : celui du Caire, dit Oslo I (4 mai 1994), et celui de Taba, dit Oslo II (28 septembre 1995).

(LDL)

Les titres et intertitres sont de la rédaction du site