Colonisation

La colonisation juive de la Cisjordanie est-elle "irréversible" ?

Michel Warschawski - http://www.youtube.com/watch?v=ip1Zp39okWQ

Les empires ont été réversibles. Le Reich de mille ans a été réversible. La colonisation française en Afrique et en Algérie en particulier, qui s'est enracinée quand même, ce n'était pas une colonisation superficielle, elle était en profondeur, a été réversible. L'Empire romain a été réversible. Alors, on ne va pas me dire que même 500.000 colons, un million de colons, ou 400 colonies c'est en soi irréversible. Je ne crois pas que des faits matériels rendent, en soi, des situations irréversibles. Ils compliquent les choses, c'est certain, mais ne rendent pas une situation irréversible.

Ce qui rend une situation irréversible - et c'est cer qui m'intéresse - c'est comment la situation est perçue par ceux qui en sont les victimes. Quand les victimes cessent de croire que cela peut changer, alors cela devient irréversible.

Par exemple, si on prend les Palestiniens de Nazareth, dans cette partie de la Galilée qui ne devait pas être Israël, qui était exactement comme les "territoires occupés", et qui ont été annexés ou contrôlés par un gouvernement militaire exactement comme en Cisjordanie : dès 1954, c'est-à-dire six ans plus tard, la population palestinienne concernée a cessé de combattre et de revendiquer la sécession, comme le demandent les Palestiniens, et sont passés d'une revendication qui était initialement territoriale à une revendication d'égalité des droits.

(LDL)

Les titres et intertitres sont de la rédaction du site