Occupation

Vivre sous l'occupation, au rythme des caprices bureaucratiques de l'occupant

Amira Hass (Haaretz) - "La révolution sioniste est morte - Voix israéliennes conrtre l'occupation" - Ed. La fabrique 2007

Les promesses d'assouplissement des restrictions en Cisjordanie ont caché la réalité. Quelques barrages routiers ont été enlevés, mais les interdictions ci-dessous restent en vigueur (informations recueillies par Haaretz, le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies et Machsom Watch).

Interdictions permanentes

  • Il est interdit aux Palestiniens de la bande de Gaza de séjourner en Cisjordanie.
  • Il est interdit aux Palestiniens d'entrer à Jérusalem est.
  • Il est interdit aux Palestiniens de Cisjordanie d'entrer dans la bande de Gaza par le passage d'Erez.
  • Il est interdit aux Palestiniens d'entrer dans la vallée du Jourdain.
  • Il est interdit aux Palestiniens d'entrer dans les villages, les villes, des terres et des environs le long de la « ligne de soudure » entre le mur de séparation et la ligne verte (environ 10 % de la Cisjordanie).
  • Il est interdit aux Palestiniens qui n'habitent pas Beit Furik et Beit Dajan (région de Naplouse) et Ramadin (sud de Hébron) d'entrer dans ces villages.
  • Il est interdit aux Palestiniens d'entrer dans les zones de colonies (même si leurs terres sont situées à l'intérieur de ces zones).
  • Il est interdit aux Palestiniens d'entrer en voiture à Naplouse.
  • Il est interdit aux habitants palestiniens de Jérusalem d'entrer dans la zone A (villes palestiniennes en Cisjordanie).
  • Il est interdit aux habitants de la bande de Gaza d'entrer en Cisjordanie par le pont Allenby [entre Jordanie et Cisjordanie].
  • Il est interdit aux Palestiniens de partir à l'étranger par l'aéroport Ben Gourion [Tel-Aviv].
  • Il est interdit aux enfants de moins de seize ans de quitter Naplouse sans leur certificat de naissance et sans être accompagné par leurs parents.
  • Il est interdit aux Palestiniens détenteurs de permis d'entrer en Israël par les passages utilisés par les israéliens et les touristes.
  • Il est interdit aux habitants de Cisjordanie de prendre résidence dans la vallée du Jourdain, dans les communautés situées sur la « ligne de soudure » ou dans les villages de Beit Furik et Beit Dajan.
  • Il est interdit aux Palestiniens de passer des marchandises et des cargaisons aux check-points intérieurs de Cisjordanie.

Interdictions périodiques

  • Il est interdit aux habitants de certaines parties de la Cisjordanie de se déplacer dans le reste de la Cisjordanie.
  • Il est interdit à certains groupes d'âge - en particulier les hommes de seize à 30,35 ou 40 ans - de quitter les zones où ils résident (habituellement Naplouse et les autres villes du nord de la Cisjordanie).
  • Les voitures privées peuvent être refoulées aux barrages de Sawahra-Abou Dis (qui sépare le nord et le sud de la Cisjordanie). Cette mesure a été annulée pour la première fois il y a deux semaines dans le cadre de l'assouplissement des restrictions.

Permis de voyage demandés

  • Une carte magnétique (nécessaire pour l'entrée en Israël, mais elle facilite le passage des barrages à l'intérieur de la Cisjordanie).
  • Un permis de travail pour Israël (l'employeur doit en faire la demande auprès des bureaux de l'administration civile).
  • Un permis pour traitement médical en Israël et dans les hôpitaux palestiniens de Jérusalem-Est (le demandeur doit produire une invitation de l'hôpital, son dossier médical complet est la preuve que le traitement qu'il demande ne peut pas lui être fourni dans les territoires occupés).
  • Un permis de voyage pour passer les barrages de la vallée du Jourdain.
  • Un permis de commerce pour transporter des marchandises.
  • Un permis pour cultiver le long de la « ligne de soudure », qui requiert un formulaire du bureau de la terre, un acte de propriété est la preuve de parenté de premier degré avec le propriétaire enregistré.
  • Un permis d'entrée pour la « ligne de soudure » (pour les cousins, les équipes médicales, les ouvriers etc. Les titulaires de permis doivent entrer et sortir par le même passage, même s'il est loin ou s'ils ferment tôt).
  • Un permis pour passer de Gaza vers la Cisjordanie en traversant Israël.
  • Un certificat de naissance pour les enfants de moins de seize ans.
  • Une carte d'identité de résident long séjour pour ceux qui vivent dans les enclaves le long de la « ligne de soudure ».

Amira Hass est la correspondante de Haaretz dans les territoires occupés. Après avoir partagé pendant plus de six ans le sort des Palestiniens de Gaza, elle vit à Ramallah, d'où elle essaie de faire comprendre à ses lecteurs israéliens la réalité quotidienne de l'occupation, du bouclage et de la colonisation.

(LDL)

Les titres et intertitres sont de la rédaction du site